J’irai dormir chez vous en Corée du Sud sur France 5

Le désormais célèbre Antoine de Maximy rempile pour une saison 4 avec ses reportages hors du commun, équipé d’une simple caméra à l’épaule et n’hésite pas à parcourir les pays et régions les plus atypiques du monde, le voila donc de retour pour une nouvelle saison de « J’irai dormir chez vous » qui sera diffusé tous les samedis à 17h00 sur la chaine France 5.
Et pour le premier épisode de la saison 4, la Corée du Sud sera à l’honneur puisque le samedi 1er octobre, Antoine nous dévoilera son périple coréen pour notre plus grand plaisir.
Je vous laisse avec le résumé de l’épisode :

A peine débarqué en Corée du Sud, Antoine file à Gyeongju dans le sud du pays. Avec son curieux attirail, le globe-squatteur déambule dans les rues de cette ancienne capitale impériale. Comme il s’en doutait, il a beaucoup de mal à communiquer avec les habitants : en grande majorité, ils ne parlent que le coréen. Heureusement, au détour d’une rue il tombe sur Yu Jeong qui l’entraîne dans un café. Professeure de lettres à l’université, elle adore les écrivains et les poètes français, Mais elle ne l’invite pas chez elle…

Antoine se dirige ensuite sur Séoul, la capitale. Après avoir parcouru les quartiers animés la nuit, il arpente les faubourgs de la ville. Il y rencontre Hong, expulsé récemment des Etats Unis où il a vécu durant trente ans. Il survit tant bien que mal, en ramassant des vieux cartons. Il accueille Antoine dans sa petite chambre éclairée à la bougie puis l’invite à le suivre à une réunion d’étude de la bible. C’est la première fois qu’Antoine se retrouve à la soupe populaire.

Pour parcourir la campagne, Antoine loue une voiture. Comme dans la plupart des voitures coréennes, il y trouve un écran de télévision. Roulant au hasard, Antoine finit par aboutir dans un petit village, niché entre les montagnes. Il y rencontre Lee. Bien qu’ils n’arrivent pas à échanger deux mots, il passe la nuit chez lui.

Mais c’est sur la route du retour, dans une auberge perdue qu’il vivra l’expérience la plus forte. Une chose est sûre, Antoine ne supporte pas bien les mélanges…

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter

Design by JB