Corées, s’inquiéter ou ne pas s’inquiéter? Telle est la question …

armée nord-coréennePour la plupart des Coréens, ça a été comme la routine au cours des soixante dernières années. La partie sud de la péninsule coréenne a pris l’habitude de vivre avec les régulières menaces de guerre et les attaques de la part du Nord, un pays presque totalement isolé.

Cependant, les discours belliqueux sont devenus une caractéristique permanente de la Corée du Nord depuis que son nouveau leader Kim Jong-un a pris le pouvoir l’année dernière après la mort de son père.

La dynastie des Kim a dirigé le destin de la République populaire démocratique de Corée (le nom officiel de la Corée du Nord) depuis 1953. Depuis qu’il a été nommé chef de l’Etat, Kim Jong-un a effectué de fréquentes visites des bases militaires, des exercices de commande et traité avec trois essais de missiles nucléaires.

L’arrivée de Kim Jong-un a été également marquée par une rupture des relations entre le Nord et le Sud. La liaison militaire a été coupée alors que Pyongyang a annoncé la semaine dernière être à présent dans un «état de guerre» avec le Sud. «Dès ce moment, les relations Nord-Sud seront mise en état de guerre et toutes les questions entre le Nord et le Sud seront traitées conformément à la réglementation en temps de guerre. La RPDC a immédiatement puni toute provocation qui pourrait blesser sa dignité et sa souveraineté avec d’impitoyables actions physiques sans préavis », a indiqué l’Agence coréenne (KCNA), l’organe officiel du Nord.

Le régime a menacé d’utiliser des armes nucléaires contre la Corée du Sud et les Etats-Unis et a diffusée des images de propagande sur la formation des forces armée nord-coréenne.

La principale question est de savoir si et quand la Corée du Nord va lancer des attaques contre la Corée du Sud et, comme la propagande a également déclaré contre les Etats-Unis. En 2010, le Nord a torpillé un navire sud-coréen et a effectué une attaque d’artillerie sur une île frontière, tuant 50 soldats sud-coréens et des civils.

Jusqu’à présent, la rhétorique militaire a essentiellement été utilisé comme un moyen d’obtenir des concessions du Sud, surtout dans le domaine économique et financier. La Menace la Corée du Nord de rentrer en guerre intervient à un moment où de nombreux changements dans les milieux politiques ont lieux: Kim Jong-un a seulement été au pouvoir pendant environ un an et il doit encore montrer sa position ferme à son propre peuple, la Corée du Sud vient d’élire un nouveau président , Park Geun-hye, ces dernières manœuvres militaires ont été menées impliquant les Etats-Unis et la Corée du Sud.

Les deux Corées vont commémorer cette année le soixantième anniversaire de la fin de la guerre de Corée qui a divisé la péninsule. Il est à rappeler que l’accord de paix n’a jamais été signé entre les deux pays. Techniquement, les deux pays sont toujours en guerre depuis cette date!

Pour ceux qui ne connaissent pas la théâtralité politique inter-coréenne, il semble que la péninsule coréenne est sur le bord d’une nouvelle guerre. Toutefois, les experts coréens en relations inter-coréennes ont une vision beaucoup plus équilibrée. Ils pensent tous que la guerre à part entière est peu probable. Mais ils n’excluent pas la possibilité d’une attaque à une échelle limitée, peut-être dans les cinq îles situées dans la mer de l’Ouest.

« Il n’y a aucune chance pour que les deux Corées entrent en guerre les uns contre les autres. Comme Kim Jong-un est assez intelligent pour calculer les avantages et les inconvénients, une guerre à part entière est peu probable « , a déclaré Chang Yong-seok, de l’Institut d’études sur la paix et l’unification Université nationale de Séoul pour le journal Times Corée.

Jusqu’à présent, les voyageurs sont sûrs de se rendre en Corée du Sud et nul ne doit modifier leurs plans pour visiter n’importe quelle destination dans le pays.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter

Design by JB